Comment réussir sa rénovation énergétique ?

16 mai 2023

 

 

Avec la hausse des prix de l’énergie et les futures interdictions de location des passoires thermiques, beaucoup de ménages français souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Il est souvent difficile pour un particulier de savoir quels sont les travaux à réaliser. Par où commencer ? Combien ça coûte ? Quelles sont les aides ?

Mais d’abord, la rénovation énergétique est-elle une obligation et quels sont les objectifs de la France ?

En France, le secteur résidentiel représente 30 % de la consommation finale énergétique. C’est le plus gros poste de dépenses, à égalité avec le transport.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 fixe l’objectif de disposer, à l’horizon 2050, d’un parc de logements avec un niveau BBC (bâtiment basse consommation) en moyenne nationale. Ce niveau d’exigence correspond à une consommation de 80 kWh/m²/an d’énergie primaire, l’équivalent de l’étiquette la plus performante du diagnostic de performance énergétique (DPE).

Que faut-il faire pour y arriver ?

Le rapport d’études de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) sur les conditions nécessaires pour atteindre la performance des bâtiments basse consommation dans le secteur résidentiel préconise de réaliser des rénovations énergétiques dites performantes.

L’étude démontre que les gestes individuels de rénovation partielle, comme changer simplement ses fenêtres ou isoler les combles, ne permettent pas de réduire ses consommations.

Pour être efficace, une rénovation énergétique performante doit être conçue de manière globale et être réalisée idéalement en une seule étape.

Quels sont les principes d’une rénovation énergétique performante ?

Une rénovation énergétique performante doit préserver la santé des occupants et sauvegarder le bâti de toutes les pathologies pouvant être générées par les travaux.

Elle doit également permettre d’assurer un certain niveau de confort des habitants, été comme hiver, et viser un niveau de consommation d’énergie primaire de 80 kWh/m²/an.

Quels sont les travaux que nous devons entreprendre ?

Les quatre postes de travaux à réaliser pour réussir une rénovation énergétique performante sont :

  • L’isolation des combles, des murs et des planchers
  • Le changement du système de ventilation
  • Le remplacement des fenêtres
  • Le changement du système de chauffage

Les objectifs principaux sont de renforcer la résistance thermique et de rendre l’enveloppe du logement étanche à l’air pour éviter les déperditions thermiques et diminuer considérablement les consommations.

Attention ! Dans un logement étanche, il est très important de renouveler l’air intérieur pour préserver la santé des occupants et éviter les pathologies comme les moisissures. Il est donc prioritaire d’installer un bon système de ventilation dès la première étape de travaux d’une rénovation énergétique.

Combien coûte une rénovation énergétique performante ?

On estime qu’une rénovation énergétique performante pour une maison individuelle coûte entre 30 000 et 50 000 €. Les aides mobilisables sont MaPrimeRénov’, les certificats d’économie d’énergie et l’écoprêt à taux zéro. Le montant des aides dépendra du type de travaux entrepris et des conditions de revenus du foyer. Pour y avoir droit, vous devez faire réaliser vos travaux par des artisans certifiés RGE (reconnu garant de l’environnement).

Pour finir, différentes études montrent qu’une rénovation globale en une seule fois coûte beaucoup moins cher qu’une rénovation en plusieurs étapes.

Où en sommes-nous en France et quels sont les freins ?

Malheureusement, nous sommes très loin d’avoir amorcé une dynamique pour atteindre les objectifs fixés. Par exemple, il existe en France 16 millions de maisons individuelles en résidence principale, soit à peu près 44 % du parc de logements total. En 2021, l’ADEME dénombrait un peu moins de 3800 rénovations BBC globales. La plupart des ménages sont plutôt dans une démarche d’entretien et de maintenance. On change les fenêtres ou le système de chauffage, on isole les combles, mais sans avoir une vision globale pour atteindre le niveau de performance requis.

En cause un manque d’information et d’accompagnement des foyers, une pénurie d’artisans et d’entreprises certifiées RGE et surtout un reste à charge pour les ménages trop important.

La rénovation énergétique du parc immobilier devrait être considérée par l’État comme le chantier du siècle. Il est indispensable d’investir massivement pour accompagner les ménages sans condition de ressources, mais avec une obligation de résultat d’atteinte des performances.

Pour réussir, nous devons également développer une filière industrielle avec des professionnels formés à la rénovation énergétique performante.


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo
Vous aimerez également ...
Tout afficher

La rénovation sera globale et performante ou ne sera pas !

  Le Comité Stratégique de Filière « Industries pour la Construction » vient de publier un livre blanc pour développer une filière industrielle de la rénovation globale et performante des bâtiments.   Quels sont les raisons et les enjeux d’une telle publication ? Est-ce un appel à la transformation de notre industrie ? Quelles seraient les perspectives de réindustrialisation […]

Le Graal des industriels : le ciment zéro émission !

  Dans une précédente chronique, nous avions évoqué les ravages environnementaux causés par la fabrication du béton. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge aurait trouvé le moyen de recycler le béton pour fabriquer du ciment zéro émission.   Quelles sont les implications de cette découverte ? Pouvons-nous espérer réduire considérablement l’empreinte carbone du béton […]

Sobriété : le réveil énergétique des Français !

  Nous parlons régulièrement des enjeux de la rénovation énergétique pour diminuer nos consommations d’énergie et nos émissions de CO2. Pouvons-nous mesurer réellement l’impact de nos politiques publiques ? Notre parc immobilier est-il vertueux ? Existe-t-il d’autres pistes de réflexion ?   Mais d’abord quel est l’état des consommations dans le secteur résidentiel ? Selon les chiffres disponibles, la […]