Le stress de l’eau !

17 juin 2024

 

Le temps a été très pluvieux ces derniers mois en France.

Dans un contexte de réchauffement climatique, l’eau est une ressource précieuse.

 

Avec l’été qui arrive, quel est l’état de nos nappes phréatiques ? Allons-nous souffrir de sécheresse ? Quels sont les enjeux de la gestion de l’eau dans notre pays ?

La quantité d’eau de pluie tombée sur le territoire pour l’hiver 2023-2024 est très largement au-dessus des moyennes. Selon les données d’Infoclimat, le cumul des précipitations pour l’année 2024 est environ 30 % supérieur à la normale calculée entre 1997 et 2020.

Le BRGM (le Bureau de recherches géologiques et minières) a également publié un communiqué de presse le 1er juin qui indique que 70 % des niveaux des nappes phréatiques sont au-dessus des normales.

 

Cette situation est très différente de l’année précédente !

En effet, l’année dernière, à la même époque, 66 % des niveaux des nappes étaient en dessous des normales.

Pendant l’hiver 2022-2023, nous avions connu une sécheresse record avec un déficit pluviométrique de plus de 50 % et des conséquences importantes sur le cycle de l’eau.

 

Quelle est la raison de ce revirement de situation exceptionnel ?

Le phénomène El Niño serait en partie responsable de ces excédents de précipitations en France. Il s’agit d’un phénomène météorologique qui entraîne une variation naturelle périodique du climat avec pour conséquences un réchauffement planétaire global et une augmentation de certains évènements extrêmes.

Malgré ces conditions exceptionnelles, le réchauffement climatique bouleverse les cycles de l’eau avec une tendance en France à une augmentation des périodes de sécheresse.

 

Quelles sont les conséquences de l’augmentation des sécheresses sur nos activités ?

Avec 45 % de la consommation de l’eau en France, le secteur de l’agriculture et de l’élevage est la première victime de ces bouleversements.

C’est d’ailleurs un sujet qui déclenche les passions avec notamment le débat féroce et les violences que nous avons connues sur le sujet des mégabassines.

Le stockage et la gestion de l’eau sont un enjeu prioritaire pour préserver nos usages.

 

L’État a-t-il pris des mesures pour la gestion de notre eau ?

Il y a en effet une prise de conscience de nos politiques.

À la suite de la grande période de sécheresse de l’hiver 2022-2023, l’État a lancé en mars 2023 un plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau avec 53 mesures.

Mais nous sommes rattrapés par l’urgence de la situation. Certaines communes en France ont par exemple gelé l’obtention des permis de construire en raison du stress hydrique. Le manque d’eau empêche le développement de certains territoires.

 

Quelles seraient les solutions pour préserver cette ressource ?

Le sujet est beaucoup trop vaste, mais abordons ensemble trois exemples.

D’abord, nous estimons en France à 20 % la quantité d’eau perdue dans les réseaux de distribution à cause des fuites. Cela représente un milliard de mètres cubes d’eau perdus chaque année. Par conséquent, il est impératif de lancer un grand plan de rénovation et de modernisation de nos infrastructures.

Ensuite, moins d’un pour cent des eaux usées en France est recyclé. Nous sommes classés derniers des pays européens dans ce domaine. C’est très faible lorsque l’on compare avec nos voisins italiens, 14 % et Espagnols, 8 %. Dans ce domaine, Israël est le champion du monde avec 91 % de recyclage des eaux usées.

Enfin, pour illustrer le gaspillage, dans le secteur résidentiel que je connais bien, nous utilisons majoritairement de l’eau potable pour nos toilettes. Nous pourrions généraliser le recyclage des eaux grises provenant des douches et des lavabos ou encore récupérer les eaux de pluie pour faire fonctionner nos w.-c.

Selon moi, il y a une véritable urgence à lancer un plan national pour développer des infrastructures dans tous les secteurs d’activité afin de gérer efficacement l’eau douce qui est une ressource précieuse et rare.

L’eau doit être considérée comme actif essentiel au même titre que l’énergie.

Ressources complémentaires :

Indicateur national de précipitations et de sécheresse – Infoclimat

Quelles nouvelles d’El Niño en 2024 ? | Météo-France (meteofrance.com)


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo
Vous aimerez également ...
Tout afficher

La rénovation sera globale et performante ou ne sera pas !

  Le Comité Stratégique de Filière « Industries pour la Construction » vient de publier un livre blanc pour développer une filière industrielle de la rénovation globale et performante des bâtiments.   Quels sont les raisons et les enjeux d’une telle publication ? Est-ce un appel à la transformation de notre industrie ? Quelles seraient les perspectives de réindustrialisation […]

Le Graal des industriels : le ciment zéro émission !

  Dans une précédente chronique, nous avions évoqué les ravages environnementaux causés par la fabrication du béton. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge aurait trouvé le moyen de recycler le béton pour fabriquer du ciment zéro émission.   Quelles sont les implications de cette découverte ? Pouvons-nous espérer réduire considérablement l’empreinte carbone du béton […]

Sobriété : le réveil énergétique des Français !

  Nous parlons régulièrement des enjeux de la rénovation énergétique pour diminuer nos consommations d’énergie et nos émissions de CO2. Pouvons-nous mesurer réellement l’impact de nos politiques publiques ? Notre parc immobilier est-il vertueux ? Existe-t-il d’autres pistes de réflexion ?   Mais d’abord quel est l’état des consommations dans le secteur résidentiel ? Selon les chiffres disponibles, la […]