Coup de pouce à la géothermie !

28 février 2023

 

 

L’État a annoncé officiellement le 14 février une aide de 5 000 € à partir du mois de mars 2023 pour toute installation d’une pompe à chaleur par géothermie.

Cette énergie renouvelable aurait-elle un avenir, alors qu’elle est largement oubliée dans les débats qui animent la commission d’enquête visant à établir les raisons de la perte de souveraineté et d’indépendance énergétique de la France qui doit remettre son rapport en avril 2023 ?

Comment fonctionne la géothermie ? Quels sont les potentiels de développement ? Est-ce une énergie d’avenir pour les Français ?

Le potentiel de développement de cette énergie renouvelable est très important. Actuellement, en France métropolitaine, la géothermie de surface fournit seulement 3 % de la chaleur renouvelable, soit un peu plus de 1 % de la chaleur totale produite en France.

En 2021, le secteur résidentiel a consommé 492 TWh d’énergie dont 138 TWh de gaz naturel directement importé (1 TWh = 1 milliard de kWh).

Le bureau de recherches géologiques et minières estime à 100 TWh annuels le potentiel d’économie de gaz accessible d’ici 15 à 20 ans grâce à la géothermie de surface. Cette technologie permettrait donc de favoriser notre indépendance énergétique vis-à-vis du gaz et de ses augmentations de prix.

Quels sont les principes de fonctionnement de la géothermie ?

Il s’agit de réaliser un forage entre 0 et 200 m de profondeur pour récupérer les calories présentes dans la terre afin d’alimenter les besoins en chauffage et en refroidissement des habitations par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur.

Il faut savoir que plus on descend en profondeur et moins le sous-sol est influencé par les phénomènes climatiques comme le vent, la pluie, la température et le soleil. Par exemple, à partir de 1,50 m de profondeur, l’hiver ne provoque plus le gel de la terre.

Quels sont les principaux avantages de la géothermie de surface ?

La géothermie est une énergie renouvelable inépuisable à disposition dans le sous-sol. Elle n’a aucun impact sur nos paysages et ne rejette pas de gaz à effet de serre. Elle est disponible en permanence, contrairement à d’autres énergies renouvelables intermittentes comme l’éolien et les panneaux solaires.

C’est une solution stable en hiver, car elle est indépendante de la température extérieure et des conditions climatiques.

La pompe à chaleur par géothermie couvre la totalité des besoins calorifiques de l’habitation. Elle permet même de produire du froid de manière décarboné en été pour climatiser nos habitations. Ce qui est un atout majeur avec la hausse des températures à venir liée au réchauffement climatique.

Pouvons-nous utiliser la géothermie pour tous les types de bâtiments ?

Complètement ! Elle s’adresse à tous les types de bâtiments : neuf, ancien, voire très ancien, résidentiel, tertiaire, industriel, de la maison individuelle jusqu’à des bâtiments de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés.

Elle est également très bien adaptée aux écoquartiers, car elle peut être couplée à des réseaux pour alimenter plusieurs bâtiments afin de couvrir simultanément des besoins en chaud et en froid.

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur par géothermie ?

Le prix moyen d’une installation pour une maison individuelle est de 18 500 €. C’est le système de pompe à chaleur le plus cher, mais c’est aussi celui qui bénéficie des aides de l’État les plus importantes. Par exemple, pour des foyers très modestes bénéficiant du dispositif MaPrimeRénov’ et des certificats d’économie d’énergie, le reste à charge est évalué à 4 500 €. En revanche, pour les foyers avec des revenus élevés, le reste à charge est de 16 000 €.

L’objectif du plan de déploiement de la géothermie annoncé par l’État est de doubler le nombre d’installations chez les particuliers d’ici à 2025.

C’est la raison pour laquelle à partir du 1er mars 2023, tous les ménages qui souhaitent passer à la géothermie pourront bénéficier d’une aide augmentée à 5 000 €, quelles que soient les conditions de revenus du foyer. Le reste à charge pour un foyer très modeste tombera donc à 3 500 € et à 13 500 € pour les foyers à revenus élevés.

Est-ce réellement avantageux pour les particuliers ?

L’avantage principal est que la durée de vie d’installation géothermique est estimée à plus de 100 ans, avec une efficacité 4 fois supérieure aux pompes à chaleur à air qui sont les plus installées actuellement. Concrètement, il faut 4 fois moins d’électricité pour produire la même quantité de chaud et de froid qu’une pompe à chaleur à air.

Vu l’augmentation actuelle et à venir dans les prochaines années du coût de l’énergie en France, le retour sur investissement est donc très intéressant pour les particuliers.

En revanche, pour être efficace, l’État ne doit pas oublier de déployer des financements massifs pour développer la filière industrielle du forage et former des professionnels qualifiés. C’est une stratégie globale qui permettra de développer massivement la géothermie de surface sur notre territoire.


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo
Vous aimerez également ...
Tout afficher

La rénovation sera globale et performante ou ne sera pas !

  Le Comité Stratégique de Filière « Industries pour la Construction » vient de publier un livre blanc pour développer une filière industrielle de la rénovation globale et performante des bâtiments.   Quels sont les raisons et les enjeux d’une telle publication ? Est-ce un appel à la transformation de notre industrie ? Quelles seraient les perspectives de réindustrialisation […]

Le Graal des industriels : le ciment zéro émission !

  Dans une précédente chronique, nous avions évoqué les ravages environnementaux causés par la fabrication du béton. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge aurait trouvé le moyen de recycler le béton pour fabriquer du ciment zéro émission.   Quelles sont les implications de cette découverte ? Pouvons-nous espérer réduire considérablement l’empreinte carbone du béton […]

Sobriété : le réveil énergétique des Français !

  Nous parlons régulièrement des enjeux de la rénovation énergétique pour diminuer nos consommations d’énergie et nos émissions de CO2. Pouvons-nous mesurer réellement l’impact de nos politiques publiques ? Notre parc immobilier est-il vertueux ? Existe-t-il d’autres pistes de réflexion ?   Mais d’abord quel est l’état des consommations dans le secteur résidentiel ? Selon les chiffres disponibles, la […]