La géothermie offshore : l’énergie des profondeurs !

18 mars 2024

 

Aujourd’hui, nous allons faire un peu de prospective dans le domaine de l’énergie. Une entreprise française vient de publier un livre blanc sur la géothermie offshore.

 

Quels sont les principes de cette technologie ? Quel est le potentiel de développement ? La géothermie offshore pourrait-elle devenir une énergie durable pour l’humanité ?

CGG, anciennement Compagnie Générale de Géophysique-Veritas, est un groupe mondial français spécialisé dans l’exploration des sous-sols. Il développe essentiellement des technologies pour rechercher à travers le globe de nouveaux gisements de pétrole et de gaz pour le compte des industries pétrolières.

En février, le groupe a publié un livre blanc sur la géothermie offshore et son immense potentiel de développement pour devenir une source d’énergie renouvelable très importante.

 

Quel est le principe de fonctionnement de la géothermie offshore ?

La géothermie offshore est une technologie qui permet de produire de l’énergie en utilisant la chaleur de la Terre, extraite depuis les fonds marins à partir de puits de forage géothermique.

En effet, dans tous les océans et les mers du monde, il existe, à la jonction des plaques tectoniques, des failles et des volcans sous-marins qui représentent de grandes sources de chaleur exploitables.

 

Quel est le type d’énergie produite à partir de la géothermie offshore ?

Elle pourrait devenir un cercle vertueux pour subvenir aux besoins de l’humanité.

D’abord, la chaleur récupérée par l’intermédiaire de forages permettrait de faire fonctionner des turbines pour produire de l’électricité.

Ensuite, la vapeur d’eau condensée sur les turbines serait transformée en eau douce utilisable, par exemple, pour l’agriculture.

Pour finir, l’eau douce pourrait être également électrolysée pour fabriquer de l’hydrogène vert utilisable comme carburant pour le transport maritime ou pour fabriquer de l’ammoniac indispensable à la production d’engrais pour l’agriculture.

 

Quels sont les avantages de cette source d’énergie ?

C’est une véritable énergie renouvelable à disposition de l’humanité en quantité illimitée puisque nous utilisons la chaleur du magma provenant du centre de la Terre.

La production d’énergie n’ajoute pas de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Nous n’avons pas besoin d’extraire des métaux rares comme pour la fabrication des éoliennes, des panneaux photovoltaïques et des batteries.

La production d’énergie est pilotable, car elle n’est pas soumise à l’intermittence du vent et du soleil. Nous pourrions produire 24 h/24 et 7 j/7.

L’industrie pétrolière et gazière pourrait réaffecter une partie des infrastructures extracôtières dans le cadre d’une économie circulaire.

Pour finir, le succès économique dépendant du plus petit nombre possible de forages pour obtenir les températures et les débits, la géothermie aurait une très faible superficie d’empreinte sur les écosystèmes marins.

 

Quel est le potentiel de cette source d’énergie ?

CGG estime que la surface du plancher océanique exploitable le long des zones d’épandage magmatique des volcans est d’environ 65 000 km² sur toute la surface du globe. C’est l’équivalent de la superficie de l’Irlande.

Nous pourrions, par exemple, exploiter les sources géothermiques de la ceinture de feu du Pacifique longue d’environ 40 000 kilomètres.

Pour limiter les coûts de forage et de transport de l’énergie produite, il est indispensable d’être le plus proche possible des littoraux pour exploiter de manière efficace la géothermie offshore.

Elle possède donc le potentiel de subvenir à une grande partie des besoins énergétiques de l’humanité.

 

Quels sont les freins au développement de la géothermie offshore ?

D’abord, son développement nécessite beaucoup d’investissement en recherche et développement. CGG est d’ailleurs en train de déposer un certain nombre de demandes de brevets pour des technologies permettant l’exploration, le développement et la surveillance des ressources géothermiques.

Ensuite, il faut une véritable volonté politique des pays dans le monde pour développer cette source d’énergie dans le cadre d’une large coopération internationale. En effet, la plupart des ressources géothermiques offshore se trouvent dans les eaux internationales.

Ce qui soulève un défi important concernant la répartition des investissements pour chaque nation et la manière dont les pays en voie de développement pourront également bénéficier de ces technologies pour une meilleure répartition des ressources.

Ressource complémentaire : lien vers le livre blanc de CGG

 

CGG_ISA_Offshore_Geothermal_White_Paper_2024.pdf


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo

Prendre un rdv gratuit
pour un audit

Vous aimerez également ...
Tout afficher

Électricité : pourquoi la baisse des prix ne profite pas aux Français ?

Les prix de l’électricité ont fortement baissé sur les marchés pour revenir à leur niveau d’avant la crise ukrainienne qui a démarré en 2022. Mais paradoxalement, cette baisse ne profite pas aux ménages français et à nos entreprises.   Que se passe-t-il avec nos factures d’électricité ? Pour quelles raisons les factures des consommateurs français ont-elles […]

Rénovation énergétique : chute libre du nombre d’entreprises !

  Début mars, le gouvernement a annoncé des mesures pour faciliter l’obtention du label RGE pour les entreprises et les artisans spécialisés dans les travaux de rénovation énergétique. Les organismes de l’État ont en effet constaté une chute brutale ces deux dernières années du nombre d’entreprises labélisées. Pourquoi avons-nous besoin d’entreprises RGE ? Quels sont les […]

Combat contre l’habitat indigne !

  Le 27 mars 2024, le Sénat a approuvé unanimement le projet de loi de lutte contre « l’habitat dégradé ». Combien de Français vivent dans ce type d’habitation ? Que propose la loi pour lutter contre ce phénomène ?   Mais d’abord qu’est-ce qu’un logement classé indigne ? L’habitat indigne est clairement défini dans la loi française. Il s’agit d’une […]