Le bois : futur de la construction !

30 octobre 2023

 

 

Le 17 octobre 2023, les différents acteurs et la métropole de Bordeaux ont posé la première poutre de la tour Silva, symbolisant le démarrage des travaux d’une des plus hautes tours en bois d’Europe.

Le bois est-il un matériau d’avenir pour construire notre habitat ? Permettrait-il de réduire notre empreinte carbone ?

 

Mais d’abord, en quoi la tour Silva est-elle exceptionnelle ?

La tour de 18 étages s’élève à 60 m de hauteur avec une capacité de 125 appartements. Elle est construite avec une structure mixte constituée de béton et de bois.

Au total, ce sont 60 % de la structure qui seront composés de bois.

Le projet permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre au moment de la construction et de limiter l’artificialisation des sols en construisant en hauteur.

Kaufman & Broad lance les travaux de la tour Silva, une des plus hautes tours en bois d’Europe (kaufmanbroad.fr)

 

Quels sont les enjeux de cette démarche dans la construction ?

Le démarrage de la construction de la tour Sylva coïncide avec un rapport de l’ONU publié en septembre précisant que le secteur du bâtiment est responsable à lui seul de 37 % des émissions mondiales des gaz à effet de serre.

Tous les cinq jours, l’humanité construit l’équivalent de la ville de Paris dans le monde.

Jusqu’à présent, les efforts ont été concentrés sur la réduction des consommations des bâtiments pendant leur durée de vie en améliorant l’isolation, l’éclairage et les systèmes de chauffage.

Or nous estimons que 70 % des gaz à effet de serre sont rejetés au moment de la construction.

Chaque semaine l’on construit un Paris : il faut réduire les émissions dans le secteur de la construction | ONU Info

 

Quelles sont les solutions pour décarboner nos méthodes de construction ?

Le rapport de l’ONU propose une démarche en trois étapes pour décarboner nos usages :

  • D’abord, « éviter » de construire neuf en donnant la priorité à la rénovation du parc immobilier existant.
  • Ensuite, « changer » les matériaux de construction conventionnels par des matériaux biosourcés et de faible teneur en carbone comme le bois utilisé dans le cas de la tour Silva.
  • Pour finir, « améliorer » notre utilisation des matériaux conventionnels en développant le béton bas carbone et l’économie circulaire pour recycler les matériaux des constructions que nous démolissons en fin de vie.

 

Arriverons-nous à nous passer du béton armé dans les constructions de bâtiments ?

Le béton, l’acier, le plastique et l’ammoniac sont les quatre matériaux ayant permis une croissance fulgurante de l’humanité ces dernières décennies.

Plus que la construction des bâtiments, serons-nous capables de remplacer l’utilisation du béton armé pour construire nos infrastructures de transport, nos barrages, nos aéroports, nos gares ou encore nos centrales nucléaires ?

Le remplacement du béton dans nos usages est un défi immense pour notre génération qui n’a pas encore trouvé de solution viable.

Worldometer (worldometers.info)

 

La tour Silva peut-elle servir d’exemple pour généraliser ces méthodes de construction ?

Dans le cadre du projet, une maquette géante de la tour Silva a été fabriquée pour réaliser une batterie de tests de résistance. Les résultats ont été transmis à l’Institut technologique du FCBA (Forêt – Cellulose – Bois – Ameublement) et déposés dans le domaine public pour servir de référence à d’autres projets.

L’objectif est de créer des synergies dans le secteur de la construction neuve autour du bois.

 

Pourrions-nous construire l’ensemble des logements neufs en France avec une structure en bois ?

L’utilisation massive du bois dans nos constructions suppose de développer une filière industrielle avec un plan de gestion de nos forêts pour que la production reste locale.

Même si plus de 30 % du territoire français est couvert de forêts, le bois n’est pas une ressource inépuisable.

La baisse des émissions dans le secteur de la construction ne proviendra pas d’une seule et unique solution. Les réponses sont multiples et nationales en fonction des ressources d’un pays.

Autre question en suspens : quel sera l’impact du réchauffement climatique sur nos forêts dans les prochaines années ?

Construction : ces défis qui s’imposent à la filière bois | Paperjam News


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo

Prendre un rdv gratuit
pour un audit

Vous aimerez également ...
Tout afficher

Le pouvoir énergétique de l’étanchéité à l’air !

Dans le cadre d’une rénovation, il est important d’isoler, de changer les fenêtres et de ventiler correctement les habitations pour limiter nos consommations d’énergie. Nous allons aborder aujourd’hui une autre clé de performance énergétique souvent sous-estimée : l’étanchéité à l’air des bâtiments. Pourquoi faut-il rendre nos maisons étanches à l’air ? Quel est l’impact réel sur nos […]

L’effet rebond !

Les débats actuels sont orientés vers la sobriété et la rénovation énergétique de notre parc immobilier. Mais avons-nous suffisamment de retours sur l’efficacité des rénovations énergétiques ? Est-ce que nous atteignons réellement dans les faits les niveaux de consommation performants visés ? Nous allons aujourd’hui aborder le phénomène constaté de l’effet rebond des consommations après la réalisation […]

Bois énergétique : renaissance d’une tradition ?

  Le bois était une ressource d’énergie très importante pour nos anciens. Ils l’utilisaient principalement pour se chauffer et pour la cuisson des aliments. De nos jours, quelle est la place du bois dans notre bouquet énergétique ? Est-il une ressource d’énergie renouvelable ? Devons-nous développer la filière du bois en France pour renforcer notre souveraineté ?   […]