Les Français frustrés par la sobriété énergétique

15 novembre 2022

 

 

Introduction

Le centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie a publié en octobre 2022 une étude qui révèle que la sobriété énergétique est très mal vécue par une majorité des Français.

65 % des ménages ont opéré des changements de comportements pour faire face à la hausse des prix. Ils ont réduit leurs déplacements, le thermostat a été baissé et la diversité alimentaire amoindrie. Ces changements se traduisent par une forme de mal-être et un sentiment de frustration.

Être sobre veut-il dire obligatoirement se priver ou diminuer sa qualité de vie ? Sommes-nous obligés de baisser la température dans notre logement en hiver pour moins consommer ?

 

Faut-il se priver et diminuer son confort pour être sobre énergétiquement ?

Nous ne sommes pas obligés de nous priver pour être sobres énergétiquement dans son logement. La vraie question à se poser est : comment conserver un bon niveau de confort en utilisant moins d’électricité ? Une des solutions consiste à isoler correctement son habitation. Il faut savoir que l’isolation, les fenêtres et la ventilation sont les trois postes représentant 90 % des pertes de chaleur d’une habitation.

 

Pourquoi une bonne isolation a-t-elle un impact important sur nos consommations ?

Tout simplement parce qu’une habitation ou un logement est comme une boîte fermée que l’on va chauffer pour notre confort d’occupation. Si ce volume est mal isolé, la chaleur va progressivement s’échapper à travers les parois de la boîte. C’est ce que l’on appelle la déperdition thermique. À l’inverse, si la boîte est correctement isolée, elle va maintenir plus longtemps un certain degré de température permettant d’économiser de l’énergie de chauffage.

 

Par où commencer et quels sont les travaux prioritaires pour réaliser une bonne isolation ?

Je recommande fortement de renforcer prioritairement l’isolation des murs et de la toiture qui est responsable à elle seule des 55 % des déperditions thermiques totales. Vous pouvez également optimiser vos travaux d’isolation en utilisant des matériaux biosourcés comme le bois, le chanvre ou la ouate de cellulose qui possèdent un déphasage plus important que la laine de verre permettant aussi d’améliorer le confort d’été en cas de canicule.

 

Ces travaux représentent un investissement important. Beaucoup de Français n’ont pas les moyens. Comment pouvons-nous faire ?

Il existe des dispositifs d’aides fiscales et financières comme MaPrimRénov qui est calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique ou encore l’éco-prêt à taux zéro. C’est vrai que nous sommes obligés de subir une partie du coût des travaux. Mais ce sont les économies sur notre facture d’électricité qui vont permettre de financer ces travaux. C’est encore plus vrai avec la hausse actuelle des prix de l’électricité. Nous ne maîtrisons pas les prix de l’énergie ; en revanche, nous pouvons contrôler notre consommation en améliorant notre habitat.

Une fois que ces travaux sont amortis, le gain est total, car on ne refait pas l’isolation d’un bien immobilier tous les ans. Les travaux d’isolation vont vraiment avoir un impact sur plusieurs décennies. C’est un investissement à long terme.

Il est dommage que le débat public associe la sobriété énergétique aux restrictions. Il est normal que les Français ressentent une certaine frustration. Le débat devrait plutôt porter sur comment aider financièrement les Français à consommer moins, sans changer leur confort et leurs habitudes. Finalement, si l’État investit massivement pour aider les citoyens à améliorer les performances thermiques de leurs habitations, cela diminuera aussi la demande en électricité. Donc la France aura moins besoin d’investir dans des infrastructures pour fabriquer l’électricité comme les centrales nucléaires ou les énergies renouvelables.


Guillaume MILLO
Expert en rénovation de bâtiments anciens
Auteur – Chroniqueur radio
LinkedIn: linkedin.com/in/guillaume-millo
Vous aimerez également ...
Tout afficher

La rénovation sera globale et performante ou ne sera pas !

  Le Comité Stratégique de Filière « Industries pour la Construction » vient de publier un livre blanc pour développer une filière industrielle de la rénovation globale et performante des bâtiments.   Quels sont les raisons et les enjeux d’une telle publication ? Est-ce un appel à la transformation de notre industrie ? Quelles seraient les perspectives de réindustrialisation […]

Le Graal des industriels : le ciment zéro émission !

  Dans une précédente chronique, nous avions évoqué les ravages environnementaux causés par la fabrication du béton. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge aurait trouvé le moyen de recycler le béton pour fabriquer du ciment zéro émission.   Quelles sont les implications de cette découverte ? Pouvons-nous espérer réduire considérablement l’empreinte carbone du béton […]

Sobriété : le réveil énergétique des Français !

  Nous parlons régulièrement des enjeux de la rénovation énergétique pour diminuer nos consommations d’énergie et nos émissions de CO2. Pouvons-nous mesurer réellement l’impact de nos politiques publiques ? Notre parc immobilier est-il vertueux ? Existe-t-il d’autres pistes de réflexion ?   Mais d’abord quel est l’état des consommations dans le secteur résidentiel ? Selon les chiffres disponibles, la […]